October 27, 2021

MoviesOnline

Complete Canadian News World

Partnership decision between Hyundai and Quilm Leme-Divierge

Partnership decision between Hyundai and Quilm Leme-Divierge

La relation entre Hyundai et Guillaume Lemay-Thivierge a pris fin, a annoncé l’acteur sur sa page Facebook vendredi soir. Quelques heures plus tôt, il publiait une vidéo dans laquelle il réclame qu’on lui « permette de choisir » le vaccin qu’il veut.




Florence Morin-Martel

Florence Morin-Martel
La Presse

Coralie Laplante

Coralie Laplante
La Presse

« Ce n’est pas sans émotion que je vous annonce, pour les raisons que vous devinez bien, que la relation que j’entretiens depuis presque 13 ans avec la compagnie Hyundai prend fin aujourd’hui », a déclaré l’acteur dans la vidéo de quelques secondes. « Je les remercie pour toutes ces belles années-là, et je leur souhaite le plus grand succès du monde », a-t-il conclu.

« Dans une décision mutuelle confirmée aujourd’hui, le partenariat entre Hyundai Auto Canada et Guillaume Lemay-Thivierge sera dissous. Nous apprécions les années de dévouement de M. Lemay-Thivierge envers Hyundai et lui souhaitons bonne chance dans ses projets futurs », a déclaré le constructeur automobile, sans donner plus de commentaires.

Dans la vidéo publiée plus tôt vendredi, au lendemain d’une déclaration écrite sur le même sujet, l’animateur a justifié sa non-vaccination par le fait qu’il privilégiait un vaccin québécois (Medicago) qui devait être offert à l’automne 2021, mais qui n’a pas encore été homologué. Il s’engageait toutefois à se faire vacciner.

Guillaume Lemay-Thivierge a confirmé par le fait même les informations de La Presse selon lesquelles il ne réaliserait pas District 31 cet automne, faute d’avoir reçu ses deux doses. « Je suis peut-être à perdre mon emploi parce que je décide de prendre mon temps pour choisir le bon médicament à me mettre dans le corps, où est-ce qu’on va avec tout ça ? », questionne-t-il.

See also  Cindy Marino introduces her 16-year-old daughter and TV presenters call them "sisters" | BOCONVIP

À bord de sa voiture, Guillaume Lemay-Thivierge a soutenu qu’il respectait les mesures sanitaires au travail et a déploré qu’on le qualifie « d’antivax », parce qu’il « n’a pas encore pris sa décision ». À la fin de la vidéo, l’acteur a évoqué que si le vaccin qu’il désirait n’était pas disponible, il irait « en chercher un autre », parce qu’il veut « faire partie de la gang ».

Jeudi, La Presse a révélé que l’acteur aurait demandé à être admis dans deux restaurants, malgré son statut de non-vacciné. Toujours selon les informations obtenues par La Presse, Guillaume Lemay-Thivierge parlerait ouvertement de son opposition aux mesures sanitaires, qualifiant ces dernières « de lavage de cerveau » auprès de collègues artistes qui adhèrent aux consignes de la santé publique.

Dans la vidéo, il prétend ne jamais avoir dit à personne de ne pas se faire vacciner. « Tout le monde est libre de ses choix. […] I always say for discussion, for union, we come together. ”

Watch the full video